Les VPNs en Chine doivent vite se Conformer

open security lock on computer keyboard - computer security breach conceptDans un geste pour protéger l’efficacité du Grand Pare-feu de Chine, le gouvernement chinois a averti qu’il commencerait à bloquer les services de VPN non autorisés dès le 1er avril 2018.

Malgré cela, la Chine minimise ses efforts, expliquant que quiconque voudrait utiliser un VPN peut toujours le faire via les services approuvés par le bureau de télécommunication du gouvernement.

En janvier 2017, le Ministère de l’Industrie et de la Technologie d’Information a annoncé une compagne de 14 mois pour interdire toutes les plateformes non autorisées sur Internet.

Le gouvernement chinois a déclaré que les technologies et services d’Internet s’étendent de façon désordonnée, des régulations sont donc requises.

C’est donc sans surprise que la campagne a ciblé en premier lieu les services VPNs, utilisés par les citoyens et compagnies pour passer à travers le Grand Pare-feu de Chine.

Annonçant un nettoyage national des services et réseaux Internet, la Chine a prévenu qu’il faudrait acquérir une licence gouvernementale pour opérer un tel service.

Cela fait plus d’un an depuis cette annonce et beaucoup de choses se sont déroulées. En juillet 2017, Apple a retiré 674 applications VPN de son App Store et en septembre, un homme a été inculpé de 9 mois de prison pour avoir vendu un logiciel VPN. Décembre dernier, un autre homme a reçu une peine de 5 ans et demi de prison pour la même raison.

Cette semaine, le gouvernement a fourni de nouvelles informations sur cette répression, informant les médias que les compagnies locales et étrangères, ainsi que les particuliers, seront forcés à utiliser seulement les systèmes approuvés par le gouvernement pour accéder à la totalité d’Internet.

Zhang Feng, ingénieur en chef du Ministère de l’Industrie et de la Technologie d’Information (MIIT) a réitéré l’importance de se conformer aux régulations du gouvernement, rajoutant que les VPNs sans licence seront sujets à de nouvelles lois qui prendront effet le 31 mars.

Le gouvernement compte bien bloquer les fournisseurs VPNs illégaux : « Nous voulons réguler les VPNs qui permettent aux utilisateurs de commettre des activités hors de nos frontières.

Toute compagnie étrangère voulant installer ses opérations derrière nos frontières pour une utilisation privée devra construire une ligne dédiée pour cela.

Ils pourront louer un tel réseau ou ligne légalement depuis le bureau import et export de télécommunication. Ce qui n’affectera aucunement leurs opérations normales. » A déclaré Zhang.

Radio Free Asia a rapporté que des compagnies locales télécoms comprenant China Mobile, China Unicom et China Telecom, qui sont des fournisseurs approuvés, ont toutes été commandées d’empêcher leurs 1,3 milliard d’abonnés d’accéder à du contenu via un VPN.

« La campagne vise à réguler l’environnement du marché pour le garder juste et sain. » A rajouté Zhang. « Nous voulons donc réguler les VPNs qui conduisent illégalement des activités transfrontalières. »

Les VPNs comme Hidemyass, NordVPN et ExpressVPN sont donc encore autorisés en Chine, ils doivent juste se conformer aux différentes régulations pour acquérir une licence officielle et approuvée par le gouvernement.

Malheureusement, une fois conforme à ces régulations, l’utilisation ne pourra plus accéder à du contenu restreint par le Grand Pare-Feu de Chine.

Cela dit, Zhang a rajouté que les gens ne devraient pas s’inquiéter que leurs données soient non sécurisées, ni le fournisseur ni le gouvernement ne pourront accéder aux contenus et activités qui circulent à travers un VPN approuvé par l’état. Ces régulations signifient plus de sécurité.

Réduction de 66%

Saissez l'offre exclusive de 2 ans de NordVPN
Meilleur VPN NordVPN

3.99 $par mois

Share This