La Russie bloque 500 sites pirates

russian flag on a pole over beautiful skyOctobre dernier, la Russie a fait passer une législation qui autorise les ayants droit à faire que les sites pirates soient bloqués par les FAIs, qu’ils soient des clones ou des sites miroirs, sans l’intervention d’un tribunal.

Selon le ministre adjoint des communications en Russie, les mois suivants ont été extrêmement chargés. Un total de 500 sites a été bloqué, bien plus que les durant les 2 dernières années réunies.

Si un processus légal pour bloquer un site pirate est accepté dans une région, des douzaines si ce n’est des centaines d’autres sites suivent le même traitement.

Les ayants droit pointent simplement vers des décisions antérieures et appliquent les nouveaux blocages en fonction de la loi.

Toutefois, on a découvert très rapidement qu’une fois qu’un domaine a été bloqué, il est relativement facile de produire un clone ou site ‘’ Miroir ‘’ Pour accomplir le même principe, et ainsi contourner l’ordre du tribunal. Ce problème a été adressé en Russie l’année dernière avec la nouvelle législation.

Depuis le 1er octobre 2017, les autorités russes permettent aux ayants droit d’ajouter les sites miroir à la blacklist du pays sans avoir à revenir à la cour.

Et c’est sans surprise que cette pratique se fait en masse puisqu’elle est très commode et peu coûteuse. Selon Alexei Volin, le député du Ministère des Communications, des centaines de sites miroirs ont été bloqués depuis l’introduction de la législation en octobre, touchant une audience de millions d’utilisateurs.

« Depuis ces derniers mois, nous avons été en mesure de bloquer les sites miroirs pirates. Aujourd’hui, nous pouvons noter que 500 sites ont été bloqués. » A déclaré Volin au CSTB 2018, l’exposition de télécommunication à Moscow.

Bien que les ayants droit sont attendus pour prendre avantage de cette nouvelle loi, leurs vitesses de réaction sont sans précédent. Toujours selon Volin, plus de sites miroirs ont été bloqués dans les 4 mois suivant octobre 2017 que durant les 2 dernières années.

« Ces résultants sont encourageants. Des collègues de l’industrie ont récemment découvert qu’une audience de 200 millions de personnes a été touchée par ce blocage. » Rajoute Volin.

Le processus est en effet assez simple et direct. Le Ministère des Communications suit une demande d’un ayant droit et décide si le site signalé est une copie d’un site pirate précédemment bloqué.

Si c’est le cas, le gérant du site ainsi que Rozcomnadzor, le régulateur des télécoms, sont informés alors que les FAIs doivent bloquer l’accès au site.

N’oubliez pas d’utiliser Hidemyass, NordVPN et ExpressVPN si vous voulez accéder à certains sites controversés et surtout si vous voulez préserver votre anonymat.

Réduction de 66%

Saissez l'offre exclusive de 2 ans de NordVPN
Meilleur VPN NordVPN

3.99 $par mois

Share This