La HADOPI en Route pour devenir un Tiers de Confiance ?

La HADOPI est l’un des piliers de la lutte contre le piratage en France.

Denis Rapone, l’actuel président de la haute autorité, a comme fardeau de redresser la barre en chute libre depuis bien trop longtemps.

Le principal objectif de la HADOPI est d’éradiquer le piratage et cela en ciblant précisément les sites proposant aux internautes du contenu enfreignant les droits d’auteur et les propriétés intellectuelles.

Monsieur le président a alors présenté les nombreuses possibilités d’évolution pour instaurer de nouvelles régulations sur l’Internet.

Malheureusement pour Denis Rapone, la HADOPI ne cible que le protocole P2P en surveillant les célèbres clients BitTorrent.

Bien que la plupart des logiciels BitTorrent embarquent un VPN, votre adresse IP reste souvent publique et ce n’est seulement lorsque vous utilisez un VPN dédié comme NordVPN, Hidemyass et ExpressVPN que la HADOPI a dû mal à repérer votre machine lorsque vous téléchargez.

Bien avant l’accès au trône par Denis Rapone, la HADOPI avait du mal à repérer, réguler ou même arrêter la piraterie informatique sur les réseaux P2P.

Il va sans dire que le streaming et le téléchargement direct n’avaient et n’ont encore rien à craindre face à la haute autorité. C’est exactement ce que le président Denis Rapone veut corriger : Devenir tiers de confiance pour identifier les sites frauduleux.

La façon de faire de la HADOPI reste très banale. Après de longues et pénibles procédures, un site est déclaré frauduleux ou non et ses propriétaires reçoivent une amende plus ou moins salée.

C’en est assez pour Denis Rapone qui souhaite que la HADOPI devienne un tiers de confiance dans l’identification et la désignation des sites pirates.

Après tant d’années, il est clair que la haute autorité ait acquis une certaine expérience et savoir-faire.

Pour son président, la HADOPI est parfaite pour ce rôle, déclarant qu’après moult observations et études sur les usages illicites et licites, la haute autorité remplit donc les critères nécessaires à l’identification des sites malicieux promouvant du contenu enfreignant les droits d’auteur.

Un rôle d’expert, voilà ce que vise la HADOPI avec cette démarche. Face aux sites frauduleux, les ayants droit touchés par ces derniers pourront faire appel à l’expertise de l’autorité et présenter devant un juge une description détaillée des actions illicites de ces sites.

Rapone se bat également contre les décisions arbitraires et injustes face aux sites suspects. En effet, le ministère de la Culture, les ayants droit, les publicitaires et les investisseurs travaillent en collaboration pour façonner 2 nouvelles chartes pour assécher les sites illicites de tout revenu.

Une démarche futile a déclaré le président de la haute autorité qui s’impose une nouvelle fois comme étant plus qu’apte pour sécuriser les accords et éviter les injustices et les jugements trop hâtifs.

Autre problème qui se pose : Les sites miroirs. Généralement, dans l’univers des torrents, un site n’est jamais unique. Plusieurs autres sites, des réplicas, ouvrent une fois l’original fermé.

La HADOPI et son président veulent agir en amont pour totalement éradiquer un site frauduleux et couper les pattes de ses clones. Un accord avec les FAIs (Fournisseurs d’Accès à Internet) Pourrait accélérer les jugements sur ces sites miroirs.

Denis Rapone cible enfin le 13ème article de la directive des droits d’auteur. Ce dernier permettrait aux acteurs de jouir de technologie de reconnaissance pour repérer et identifier du contenu illicite, ou toute action enfreignant les copyrights.

Une nouvelle fois, la HADOPI se propose humblement comme choix parfait. Elle aurait comme tâches de fixer des seuils et des critères d’applications, de les mettre en place et de les appliquer en réglant tout litige entre les ayants droit, les propriétaires des sites et les autres acteurs.

Le meilleur VPN de l'année 2018:

  • Politique d'absence de journaux
  • Onion over VPN
  • P2P autorisé
  • Bitcoins acceptés
  • Garantie satisfait our remboursé dans les 30 jours
Meilleur VPN
Share This